June 06, 2016

7 SPÉCIALITÉS QUE VOUS NE POURREZ GOÛTER QU’À SAN FRANCISCO

Découvrez les spécialités de San Francisco, des plats mythiques que tous les touristes devraient avoir sur leur liste de choses à faire à SF. (Pour être claire, si des plats comme la focaccia de Liguria Bakery ou la tarte à la crème aux œufs de Golden Gate Bakery sont d’incontournables délices, ils ne sont pas originaires de San Francisco.) Et n’oubliez pas : si vous voulez goûter une glace It’s-It, allez tout simplement à l’épicerie du coin et mangez-la sur le pouce ! Toute la question est : vanille ou menthe-chocolat ?

Le Dungeness Crab (crabe dormeur)
Lorsque la saison du crabe dormeur arrive (généralement autour de Thanksgiving), courrez en déguster du frais et du local dans des lieux comme Swan Oyster Depot, Scoma’s, Sam’s Grill et Alioto’s. Le reste de l’année, il provient des états de l’Oregon, de Washington voire de plus loin… mais il est tout aussi délicieux, même s’il n’est pas local ! Le conseil de la pro : si vous allez chez Swan ne manquez pas la pinte d’Anchor Steam à la pression, une autre spécialité de SF !

Le Hangtown Fry
Le Hangtown Fry est une spécialité d’omelette aux huîtres et bacon frits datant de l’époque de la Ruée vers l’or, et il reste quelques lieux dans la ville qui savent cuisiner ce plat extraordinaire mais hautement calorique : allez en déguster un chez Sam’s Grill, Tadich ou Brenda’s French Soul Food.

Le Cioppino
Pour tous les amateurs de fruits de mer, cette soupe de poisson à la tomate est réellement une gourmandise originaire de San Francisco (passe ton chemin Rice-a-Roni !) Elle a été inventée par les pêcheurs de Gênes qui vivaient ici et concoctaient un ragout avec les restes divers et les bouts de poissons et de crustacés de la fin de la journée. Le Lazy Man’s cioppino (avec des morceaux de crabe de choix) de chez Scoma’s est un classique, et Sotto Mare à North Beach en propose également un bon.

Le Sourdough Bread (pain au levain)
Vous trouverez de ces petits pains croustillants et acidulés sur la plupart des tables de la ville (ceux de Sam’s Grill sont faits avec une levure aussi vieille que le restaurant !). Boudin au Fisherman’s Wharf utilise une levure datant de 1849, et vous pourrez aussi acheter dans leur très beau Bistro la spécialité que les touristes associent à SF (même si elle n’est pas spécialement recherchée par les locaux) : le chowder in a sourdough bowl (une soupe dans un bol en pain). Vous trouverez toutes sortes de pain au levain chez Acme Bread Company au Ferry Building Marketplace et si vous voulez goûter la nouvelle génération de pains levés localement (leur country loaf est une légende à lui tout seul), rendez-vous chez Tartine Bakery.

Le Super Burrito de Mission
Débattre sur qui fait les meilleurs super burritos de Mission District est l’un des passe-temps favoris des San Franciscains. L’un de nos favoris est El Farolito : vous ne serez pas un vrai San Franciscain tant que vous n’aurez pas fait la queue dans cette taqueria sans chichi de Mission District et de la 24e rue après 2 heures du matin ! La Taqueria Cancún fait un carne asada énorme, et un super burrito al pastor (même le végétarien est délicieux). Les carnitas de La Taqueria sont légendaires, mais c’est aussi dû au fait que leurs burritos ne sont pas préparés à base de riz. 

Le poulet Zuni (1658 Market St.)
Le prix de ce poulet légendaire ne cesse de grimper (il faut compter 48 $ pour deux personnes en ce moment), mais sa saveur inimitable et tout simplement délicieuse ne cessera jamais de ravir nos papilles. Il faut compter une heure de cuisson dans un four en briques, ce qui donnera à la peau un bel aspect gonflé et permettra de garder le jus à l’intérieur. Ce succulent poulet se sert avec des légumes verts et une salade chaude au pain. Il ne vous reste plus qu’à vous mettre d’accord sur qui prend la viande blanche et qui prend la brune... 

Un Irish Coffee au Buena Vista (2765 Hyde St.)
Inspiré par un « Irish coffee » servi au Shannon Airport en Irlande, le propriétaire de bar Jack Koeppler était déterminé à en recréer et mettre au point une version pour son bar de San Francisco. Mais ça, c’était en 1952. Aujourd’hui, la notoriété de cette boisson est tellement grande que ce bar en sert 2000 par jour. Quand le brouillard tombe et que vous avez besoin d’un remontant, cet onctueux mélange de café, de whisky irlandais, de sucre et de crème fouettée est le compagnon parfait. www.thebuenavista.com

Marcia Gagliardi est l’auteur d’une e-rubrique hebdomadaire et populaire d’initiée sur les bars et restaurants de San Francisco. Restez informés en vous inscrivant sur le site www.tablehopper.com. Suivez-la sur Twitter (@tablehopper) et Instagram pour plus de trouvailles sur SF !

Photo : Breville USA / CC by SA