June 06, 2016

9 VISITES À MOINS DE 9 $

L’incessante hausse des prix des cocktails artisanaux n’empêche pas aux voyageurs à petit budget de s’amuser eux aussi. Voici 9 (ou plus) façons amusantes de visiter la ville sans se ruiner.

1. Les Cable Cars
Un trajet dans les fameux Cable Cars (tramways à traction par câble) de San Francisco ne coûte que 7 $ : un véritable site historique national mobile ! Arrêtez vous ensuite au San Francisco Cable Car Museum, un musée unique qui vous permettra d’en savoir plus sur leur fonctionnement. Sur le site historique Cable Car Barn & Powerhouse, dans lequel le système de câble fonctionne depuis 1907, vous pourrez voir le vrai mécanisme d’actionnement du câble, qui fait tourner presque 18 km d’acier à une vitesse régulière de 15,3 km/h. D’anciens tramways y sont également exposés, y compris le tout premier, conçu par Andrew Hallidie en 1873. Ce musée est gratuit.

2. Des fleurs à tomber
Que vous ayez ou non la main verte, il est facile d’apprécier l’art de la nature au jardin botanique de San Francisco (San Francisco Botanical Garden). Situé dans le Golden Gate Park, ce jardin de 22 hectares abrite plus de 50 000 plantes du monde entier. Pour une petite pause au parfum des roses, orchidées, lys et autres iris), rendez-vous au Conservatory of Flowers situé dans l’angle nord-est du parc. L’entrée au jardin botanique coûte 7 $, et est gratuite les 2e mardis du mois. L’entrée au Conservatory of Flowers coûte 8 $ pour les adultes et 5 $ pour les enfants, et est gratuite les 1er mardis du mois.

3. De nombreux festivals gratuits
En été et en automne, l'agenda culturel de San Francisco propose une multitude d’événements extraordinaires, dont de nombreux gratuits. Pour les fans de musique, People in Plazas, le remontant parfait à l’heure du déjeuner, propose 130 concerts gratuits, exclusivement de musiciens locaux, de juillet à octobre. Les concerts ont lieu dans divers espaces publics du centre ville ou à proximité de l’artère principale de San Francisco, Market Street. Il y a également le Stern Grove Festival, qui propose des concerts gratuits tous les dimanches, de mi-juin à mi-août. Sinon, jetez un œil au programme du Hardly Strictly Bluegrass Festival, un week-end de concerts gratuits de bluegrass, d'americana et d’autres styles traditionnels nord-américains organisé chaque année au mois d’octobre. Si vous préférez le théâtre, allez vous cultiver un peu au festival Free Shakespeare in the Park, organisé tous les ans en septembre au Presidio de San Francisco.

4. Des peintures murales à gogo
San Francisco abrite de nombreuses œuvres d’art public, mais sa pléthore de peintures murales est réellement exceptionnelle… et gratuite ! La fameuse Coit Tower (fermée pour restauration jusqu’en avril) arbore des peintures murales renommées, réalisées dans les années 1930 dans le cadre du premier programme New Deal pour les artistes. Les fresques de la Rincon Annex Post Office ont été réalisées par l’artiste Anton Refregier vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, et dépeignent une histoire stylisée (et selon certains, trop radicale) de San Francisco. Pour admirer l’épicentre de l’art mural de la ville, rendez-vous dans le quartier de Mission District où les rues Balmy Alley et Clarion Alley servent de toile de fond à l’art public et aux changements sociaux depuis les années 1970. On peut également admirer les fresques murales de Diego Rivera au City Club, au City College (campus de Phelan) et au San Francisco Art Institute. Les City Guides  proposent des visites gratuites et toute l’année de nombreux lieux abritant des peintures murales.

5. Le Presidio
Cet ancien avant-poste militaire a été successivement sous le contrôle des états espagnol, mexicain et américain depuis sa création en 1776. Aujourd’hui, ce parc de plus de 600 hectares situé à proximité du Golden Gate Bridge offre l’une des plus belles vues sur la ville. On y trouve également de quoi s’amuser gratuitement : sentiers de randonnées, guides-explorateurs pour les enfants, pistes cyclables, sites de pique-nique et divers objets militaires.

6. Le fameux Golden Gate Bridge
Pour les voitures, l’accès à la ville par le Golden Gate Bridge est payante (péage électronique), mais elle est gratuite pour les cyclistes et les piétons. C’est l’une des structures les plus photographiées au monde, alors n’oubliez pas votre appareil photo pour immortaliser à la fois le pont et les vues incroyables qu’il offre sur la ville. N’oubliez pas non plus votre petite laine, parce qu’il peut y faire assez froid, même en été ! En bonus, descendez jusqu’au Fort Point, qui offre encore d’autres vues du pont incroyables. Avec la construction de la nouvelle travée Est du Bay Bridge, les cyclistes et les piétons ont dorénavant accès au milieu du pont, depuis Oakland et Emeryville.

7. Fabrication locale
Accédez aux arrière-boutiques pour voir comment sont faits certains des produits locaux les plus connus. Vous pourrez même certainement en goûter quelques échantillons ! L’une des plus anciennes brasseries de la ville, Anchor, propose aux amateurs de bière une visite de ses installations les jours de semaine (ainsi qu’une dégustation pour les plus de 21 ans). Avant de vous y ruer, sachez qu’il est nécessaire de réserver au préalable. Pour découvrir d’autres façons d’utiliser le levain, plongez dans la longue et délicieuse histoire du pain au levain (sourdough bread) à San Francisco, en vous offrant une visite du musée et de la boulangerie chez Boudin.

8. Le Maritime National Historical Park
Explorez l’histoire maritime qui a très fortement contribué au développement de la ville de San Francisco, en vous offrant une excursion au Fisherman’s Wharf et au Maritime National Historical Park. Parmi les nombreux bateaux historiques exposés dans le parc, on compte notamment des navires du XIXe siècle, comme le Balclutha, un trois mâts carré, ainsi qu’un des premiers bateaux à vapeur, l’Eureka. Les visites libres des bateaux coûtent 5 $ pour les adultes, et sont gratuites pour les enfants de moins de 16 ans accompagnés.

9. Dans la peau d’un conservateur de musée
Remontez le temps au Musée Mécanique, près du Fisherman’s Wharf. L’entrée à l’ancienne arcade de jeux est gratuite, et chaque jeu coûte entre un penny et un dollar. Vous pourrez faire un bras de fer avec un robot, ou vous faire chanter la sérénade par un quatuor de figaros mécanique pour une somme modique ! Sinon, rendez-vous au quartier de Dogpatch pour visiter le Museum of Craft and Design (8 $ pour les adultes, 5 $ pour les enfants, gratuit les 1er mardis du mois). Voyagez à l’intersection entre les beaux arts et la technique, avec des expositions allant des sculptures sacrées au mobilier design moderne, et plus encore.