November 16, 2016

COMMENT VISITER LE MUSÉE D'ART MODERNE DE SAN FRANCISCO (SFMOMA) EN UN JOUR

Vous êtes passionné d'art mais le temps vous est compté ? Maintenant que le nouveau musée a doublé de taille, plusieurs visites sont nécessaires pour en faire le tour. Mais si vous n'avez qu'un jour à consacrer à ces 16 000 mètres carrés de galeries, comment faire ? En nous basant sur les conseils avisés des employés du SFMOMA, nous vous avons concocté un guide pour vous permettre d'optimiser votre visite.

Nos astuces

Arrivez par l'entrée principale de la 3e rue pour profiter du nouvel escalier suspendu qui part de l'atrium et monte en zigzaguant jusqu'au hall d'entrée.

Si votre smartphone est votre meilleur ami, téléchargez l'application mobile gratuite du SFMOMA pour bénéficier d'une visite audioguidée de l'intégralité du musée et vivre une expérience agréable, fascinante et ultra moderne. Cette visite audioguidée est l'une des initiatives du nouveau programme numérique du musée.

Une autre parcours ludique consiste à partir à la recherche des œuvres d'art préférées du directeur du musée, Neal Benezra, répertoriées sur le plan imprimé du SFMOMA. Vous pourrez ainsi voir les pièces les plus emblématiques de la collection.

Si vous préférez vous laisser guider par votre curiosité, prenez l'ascenseur jusqu'au septième étage et redescendez les étages, un par un, en utilisant les escaliers intérieurs qui courent le long de la façade Est du bâtiment. Vous profiterez ainsi non seulement de l'architecture intérieure dessinée par l'agence Snøhetta, mais aussi des points de vue incroyables sur la ville depuis les innombrables terrasses extérieures. Les toilettes de chaque étage valent également le détour : chacune d'elles rend un hommage théâtral et extravagant à une couleur et semblent être un clin d'œil facétieux de l'architecte.

Septième étage

Cette étage abrite quelques-unes des œuvres les plus modernes et avant-gardistes (Jeff Koons, Matthew Barney, Cindy Sherman, Sherrie Levine). Ne passez pas à côté des nouveaux espaces dédiés à l'art multimédia auquel le musée fait désormais la part belle, ce qui n'a rien d'étonnant dans une ville qui voue un tel culte à la technologie.

Sixième étage

Vous trouverez ici une des parties les plus intéressantes de la collection Fisher, notamment ses incroyables chefs d'œuvre de l'Allemagne de l'après–guerre. Promenez-vous dans les galeries époustouflantes consacrées à Anselm Kiefer, Gerhard Richter, Georg Baselitz et Sigmar Polke. Ce trésor allemand contribue en grande partie à la renommée du musée.

Cinquième étage

Rendez-vous directement à l'exposition d'art pop, minimal et figuratif (appartenant aussi à la collection Fisher) et découvrez des pièces incontournables de Chuck Close, Roy Lichtenstein, Andy Warhol et Sol LeWitt. Un petit creux ? Arrêtez-vous pour déjeuner au Café 5 et prenez place de préférence à une table du jardin des sculptures, sur le toit terrasse.

Quatrième étage

Dirigez-vous vers les splendides salles dédiées à Ellsworth Kelly. Elles retracent les différentes étapes de la carrière de l'artiste, tel un journal graphique. Vous en sortirez le sourire aux lèvres ! Puis allez trouver la paix dans la « chapelle » octogonale qui abrite les sept peintures d'Agnes Martin.

Troisième étage

Ce niveau est dédié en grande part à la photographie, l'une des spécificités du SFMOMA. Mais si vous êtes pressé par le temps, il est peut-être préférable d'attendre une autre visite pour le découvrir. Allez plutôt vous régaler avec le « laboratoire mobile » (Motion Lab, jusqu'au 17 septembre 2017) d'Alexander Calder. Vous y trouverez une concentration exceptionnelle de mobiles de l'artiste, débordant même sur la terrasse extérieure fermée par un gigantesque mur végétal. Avec le courant d'air que crée le va-et-vient des visiteurs, les sculptures s'animent d'elles-mêmes. Passez ensuite prendre votre dose de caféine au nouveau café Sightglass. 

Deuxième étage

Vous devez au moins jeter un œil à la collection permanente du SFMOMA, qui a été complètement revisitée. Vous pourrez y saluer rapidement de grands classiques, comme la Femme au Chapeau de Matisse et le lumineux No. 14, 1960, de Mark Rothko, ou retrouver de vieux amis, comme l'autoportrait de Frida Kahlo avec son époux Diego Rivera ou les travaux importants de Robert Rauschenberg (un autre point fort de la collection). N'oubliez pas d'acheter un souvenir à la nouvelle boutique du musée, située dans le hall d'entrée.

Rez-de-chaussée

Et voilà, le temps qui vous était imparti s'est écoulé ! Achetez un souvenir à la nouvelle boutique du musée, située dans le hall d'entrée, puis suivez les méandres de la monumentale sculpture Sequence de Richard Serra pour vous diriger vers la sortie de la nouvelle galerie de verre du SFMOMA donnant sur Howard Street.

Mission accomplie. Faites le vœu de revenir bientôt voir le reste du musée, puis mettez le cap vers l'une des nombreuses bonnes adresses du quartier pour manger un morceau et voir le monde d'un nouvel œil.