July 08, 2019

DÉCOUVREZ LA CULTURE TIKI À SAN FRANCISCO

C’est à San Francisco qu’est née la culture tiki et on y trouve nombre des plus anciens établissements du pays. Les thèmes vont du kitsch polynésien traditionnel au monde sombre de la mythologie tiki. Une chose est sûre : on vous y servira d’excellents mai tai.

Trader Vic’s (9 Anchor Dr., Emeryville)

La vie n’était pas toujours facile dans les années 1930. La Grande dépression s’était abattue sur les États-Unis, et les Américains avaient besoin d’un échappatoire. La Californie étant relativement proche du Pacifique Sud, les allers et retours depuis les tropiques étaient fréquents. Ces voyageurs emportaient avec eux leur amour des plages chaudes, de la douce brise marine et d’une atmosphère détendue où les soucis finissent toujours par se dissiper. Nombre d’entrepreneurs ont alors cherché à recréer ce cadre idyllique dans la région de la baie, et c’est ainsi qu’est née la culture tiki. En 1934 à Oakland, Victor Bergeron a ouvert son bar tiki, Hinky Dinks, qui devint Trader Vic’s en 1937.

On attribue souvent à V. Bergeron l’invention du cocktail tiki par excellence, le mai tai, faisant de ce bar un incontournable de toute visite placée sous le signe du tiki. C’est également à lui que l’on doit les petits parasols qui accompagnent aujourd’hui encore de très nombreux cocktails. Trader Vic’s a beau avoir déménagé sur Emeryville, l’atmosphère et les cocktails sont restés les mêmes.

Faire une reservation

Pagan Idol (375 Bush St.)

Les créateurs de Pagan Idol avaient envie de recréer l’atmosphère typique d’une île tropicale au crépuscule. Franchissez la porte de cet établissement et vous pénètrerez dans un vieux navire de bois et serez instantanément transporté à une autre époque et dans un autre lieu. De nombreux musiciens s’y produisent. Si vous aimez le rhum, vous n’aurez que l’embarras du choix et votre cocktail vous sera servi avec un joli parasol décoratif.

Seuls les plus courageux osent s’aventurer dans la partie arrière du bar, où vous débarquez du navire pour vous retrouver sur une île déserte. De grandes statues tiki et un vovan en éruption vous y attendent. Petite anecdote : Pagan Idol se trouve dans le bâtiment historique qui abritait autrefois un bastion de la culture tiki, Tiki Bob’s Mainland Rendezvous.

Zombie Village (441 Jones St.)

Zombie Village, conçu par la même équipe de Future Bars qui a créé Pagan Idol, réinvente la façon dont la culture tiki est souvent présentée. S’étalant sur deux niveaux, ce bar vous transporte dans un village tiki, où des huttes à toit de chaume ont été installées sous un ciel étoilé. Une petite grotte a été installée à l’arrière de la pièce ; c’est le lieu idéal pour vos conversations les plus secrètes. Les murs de pierre et l'éclairage feu de camp donnent l’impression d’être en pleine nature. Mais c’est au deuxième étage que la magie se produit ! Venez siroter de délicieuses boissons tropicales dans le confort du salon Doc’s VooDoo, orné de bocaux de verre contenant de terrifiants ingrédients .

Trad’r Sam (6150 Geary Blvd.)

Si vous appréciez l’atmosphère unique d’un bon bar de quartier et que vous avez envie d’un cocktail placé sous le signe des tropiques, un passage chez Trad’r Sam s’impose. Fondé par Sam Baylon en 1937, c’est l’un des bars tiki les plus anciens du pays. 

Mais ce qui rend Trad’r Sam si attachant est son manque de prétention. Contrairement aux nouveaux-venus sur la scène tiki, Trad’r Sam n’a rien à prouver. Trad’r Sam appartient toujours à la culture tiki, comme en témoignent le mobilier en rotin et la déco en bambou, mais les habitants considèrent ce bar comme un simple bar de quartier.

The Tonga Room & Hurricane Bar (The Fairmont, 950 Mason St.)

The Tonga Room attire les foules depuis son ouverture en 1945. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les soldats américains positionnés dans le Pacifique Sud sont rentrés chez eux imprégnés de l’atmosphère paradisiaque des tropiques. Hollywood a contribué à populariser la culture des îles grâce à des films comme Sous le ciel bleu de Hawaï , avec Elvis en vedette, et Gidget Goes Hawaiian. Il n’en fallait pas autant pour provoquer un engouement de masse. Tonga Room s’est emparé du thème, levant haut et fort les éléments types de la culture tiki.

Outre la déco tiki traditionnelle, Tonga Room abrite un lagon. L’Island Groove Band joue depuis une barge recouverte d’un toit de chaume qui flotte dans le lagon, tandis que le rhum coule à flot. Des pluies torrentielles accompagnées d’éclairs et du bruit assourdissant du tonnerre se déclenchent parfois, donnant l’impression d’être perdus sur une île au beau milieu du Pacifique. Une cuisine fusion-polynésienne y est servie, et la musique vous fait danser toute la nuit.

Faire une reservation

Smuggler’s Cove (650 Gough St.)

Établi en 2009, Smuggler’s Cove est un nouveau-venu sur la scène tiki. Toutefois, les connaisseurs apprécieront les touches en hommage à l’histoire tiki dans ce bar à trois étages. Ses propriétaires, Martin et Rebecca Cate, maîtrisent à la perfection l’art de la gestion d’un authentique bar tiki, et la déco rappelle l’âge d’or de la culture tiki, comme en témoignent les artéfacts des premières icônes de la culture tiki, aujourd’hui disparues.

Last Rites (718 14th St.)

Les naufrages et les atterrissages en catastrophe d’avions sur une île tropicale déserte sont entrés dans l’imaginaire collectif. Last Rites a opté pour une déco empruntée aux avions pour mieux vous faire plonger dans cet univers.

Plutôt que les masques tiki qui ornent les murs de la plupart des bars, vous aurez pour voisin un énorme crâne de pierre. Mais ne vous inquiétez pas. L’impressionnante carte de boissons exotiques vous aidera à calmer vos nerfs, peu importe la fin de votre histoire.

Forbidden Island (1304 Lincoln Ave., Alameda)

Le kitsch ne vous fait pas peur ? Forbidden Island est fait pour vous. Des musiciens, DJ et artistes en tous genres vous distrairont des heures durant, tandis que vous sirotez un cocktail exotique traditionnel ou l’une des nouvelles créations de ce bar tiki. Forbidden Island organise aussi des fêtes traditionnelles (luaus) ou des soirées cinéma qui vous transporteront ailleurs. Attendez-vous à voir beaucoup de chemises hawaïennes et à ce que vos boissons vous soient servies dans des mugs ornées de motifs tiki.

Trouver un hôtel

 

COMMENT LES VISITEURS VOIENT SF