July 08, 2019

PARTEZ SEUL À PIED À LA DÉCOUVERTE DE DOGPATCH, SOUTH BEACH ET L’EMBARCADERO

Découvrez Dogpatch, South Beach et l’Embarcadero

Voyagez dans le temps avec cet itinéraire : plongez au cœur de l’histoire de San Francisco et explorez le San Francisco d’aujourd’hui et de demain. L’itinéraire démarre le long de la baie, dans le quartier de Dogpatch. Il vous mènera près du stade de base-ball des Giants de San Francisco et vous fera pénétrer dans le quartier en plein essor de South Beach. L’itinéraire prendra fin le long du sublime Embarcadero, en vous menant sous le Bay Bridge avec un dernier arrêt au Ferry Building. Le soleil, la brise marine et les vues sublimes vous conquerront à coup sûr. 

Point de départ : Intersection de 3rd St. et 22nd St.

Arrivée : Le Ferry Building

Distance : 5 km ; 6 000 pas ; 1 heure

Raideur de la pente : 1 sur 5

Démarrer à l’intersection de 3rd St. et 22nd St.

1. 3rd Street

3rd Street est aussi longue que son histoire est riche. Elle débute dans le quartier de Bayview. Puis, elle traverse Islais Creek Channel et les quartiers de Dogpatch, Potrero Hill et Mission Bay. Elle enjambe ensuite Mission Creek le long d’Oracle Park avant de se terminer à Market St. 

À vrai dire, la rue est plus longue encore. À Market St., 3rd St. devient Kearny St. et prend la direction du nord. Après un saut par-dessus Telegraph Hill, elle continue jusqu’à la partie nord de l’Embarcadero. De l’autre côté de la ville et de Bayview, 3rd St. se poursuit en direction du sud, traverse la U.S. Route 101 et devient Bayshore Boulevard, qui, après quelques changements de nom, prend fin à San Jose !

Marcher un pâté de maisons vers l'est sur 22nd St. et tourner à gauche sur Illinois St.

2. Pier 70

Plus ancien chantier naval des États-Unis, Pier 70 est exploité depuis l’époque de la ruée vers l’or. Les ouvriers de Pier 70 ont construit les tout premiers navires à coque d'acier de la côte ouest. Même s’il est encore aujourd’hui l’un des plus grands chantiers de réparation navale de la côte ouest, nombre de ses bâtiments sont loués à d’autres entreprises. L’administration portuaire prévoit de transformer complètement les 11 hectares de l’aire riveraine centrale en un nouveau quartier.

Continuer vers le nord sur Illinois St. Prendre à droite sur Terry A. Francois Blvd. 

3. Les planches de Mission Rock

Par un bel après-midi ou avant un match des Giants, The Ramp et Mission Rock Resort sont deux endroits superbes où profiter du soleil et de la vue des voiliers en mangeant des fruits de mer. Passez commande, puis prêtez attention aux chiffres sculptés dans le vieux bois qui recouvre les murs de Mission Rock. Ces planches colorées étaient autrefois les gradins de UC Berkeley. Allez les Bears !

Continuer vers le nord sur Terry A. Francois Blvd. 

4. Terry A. Francois Boulevard et San Francisco Bay Trail

Les chantiers de réparation, la jetée et les vues sur les gigantesques grues blanches du port d’Oakland, de l’autre côté de la baie, font surgir devant vos yeux le monde âpre et agité du vieux San Francisco. Par contraste, l’impeccable parcours de jogging et l’arrière des bâtiments en construction qui font face à 3rd St. confèrent un air de modernité à l’ensemble. Ce coin de nature dans la ville est le fruit du travail du San Francisco Bay Trail Project. La tranquille promenade le long de la baie a été nommée en hommage au premier Afro-Américain à avoir siégé au conseil de surveillance de San Francisco.

5. À venir : Chase Center

L’ouverture du nouveau stade du champion de la NBA, les Golden State Warriors, est prévue pour la saison 2019-2020. Au cours de son année inaugurale, ce stade ultra moderne accueillera également plusieurs artistes internationaux, dont Cher, Janet Jackson et Metallica. Plusieurs autres grands événements devraient y être organisés dans les années à venir.

 

Continuer vers le nord sur Terry A. Francois Blvd. jusqu’à McCovey Cove.

6. China Basin Park

Prenez quelques instants pour vous reposer sur le gazon de ce paisible parc où se trouve une statue érigée en l’honneur du légendaire joueur des Giants, Willie McCovey. On entendrait presque le son de sa batte fendre l’air, tandis qu’il frappe l’un de ses 521 homeruns. C’est un endroit agréable où pique-niquer, profiter de la vue sur la baie, ou regarder les canotiers qui espèrent attraper l'une des balles s'échappant d'Oracle Park. Cette oasis urbaine se trouve dans le China Basin, ainsi nommé dans les années 1860 lorsque les clippers en partance pour la Chine y jetaient les amarres. 

Prendre à droite sur 3rd St. et traverser le pont.

7. Lefty O’Doul Bridge et maisons flottantes

Ainsi renommé en 1969 en honneur au célèbre joueur de base-ball, Francis O’Doul dit Lefty, ce pont à bascule est utilisé par les voitures et les piétons pour traverser Mission Creek et atteindre McCovey Cove. Regardez à gauche quand vous traversez le pont. À quelques encablures du stade se trouvent une vingtaine de maisons flottantes et 35 petits bateaux, en plein milieu de l’un des parcs immobiliers les plus prisés de la côte ouest des États-Unis. Deux femmes, Ruth Huffaker et la bien nommée Betty Boatright, se sont battues bec et ongles pour empêcher l’expulsion de la communauté dans les années 1970, obtenant un bail à long terme.

Tourner à droite sur King St. après avoir traversé le pont.

8. Oracle Park (24 Willie Mays Plaza)

Bienvenue dans le stade des champions de la Major League World Series de 2010, 2012 et 2014 ! Les Giants, qui occupaient précédemment le Candlestick Park, y ont emménagé en 2000. Oracle Park offre un splendide point de vue sur la baie, une gastronomie raffinée, un look rétro et 42 000 places assises (aux dimensions un peu plus généreuses que dans la plupart des stades). Vous pouvez visiter Oracle Park en toutes saisons et faire une visite des coulisses pour accéder aux zones privées du stade, habituellement réservées aux joueurs.

faire un tour du parc Oracle

Continuer vers l'est sur King St. Quand elle vire vers le nord, King St. devient l’Embarcadero. Continuer vers le nord.

9. Herb Caen Way

Durant 60 ans, la rubrique quotidienne d’Herb Caen dans le San Francisco Chronicle a été pour les San-Franciscains une source appréciée de potins et d’anecdotes satiriques. Herb Caen a écrit plus d’une douzaine de livres sur la ville qu’il aimait tant, inventé le terme  Beatnik  et contribué à la popularité du mot hippy . En honneur à l’un de ses citoyens les plus chers, la ville a renommé une portion de 5 km de l’Embarcadero en son nom, et a même inclus une ellipse sur la plaque commémorative en clin œil à l’habitude qu’avait Herb Caen de terminer ses phrases avec des points de suspension. 

10. Java House (Pier 40)

Java House est le lieu où se repaissent dockers et touristes depuis 1912.

11. L’Embarcadero

Après que la ville a remblayé la crique de Yerba Buena, les ouvriers ont bâti la digue et la chaussée dessus pour créer un nouveau front de mer qu’ils ont baptisé Embarcadero,  l’embarcadère  en espagnol.

13. Red’s Java House (Pier 30)

Red’s a longtemps été le plus célèbre lieu de restauration du quai à servir burgers et bière. Les nouveaux propriétaires en ont quelque peu étoffé le menu (en y ajoutant des frites). La rumeur veut que Red’s et Java House sur Pier 40 aient enfin fait la paix et retravailleraient ensemble. 

14. Le pont de San Francisco à Oakland, plus connu sous le nom de Bay Bridge

Lors de son ouverture en 1936, ce pont hybride, à la fois suspendu et à poutres en porte-à-faux, était le pont le plus long et le plus cher au monde (77 millions USD). 75 ans plus tard, la nouvelle section est du pont lui a permis de reconquérir le titre du pont le plus cher de la planète. Outre les palmiers plantés en son centre et la piste cyclable, le pont peut s’enorgueillir de deux records au Livre Guinness. Il a été couronné en sa partie est le pont suspendu auto-ancré le plus large (78,74 mètres) et le plus long (624 mètres) au monde. Sa partie ouest, nommée en honneur à l’ancien maire de la ville, Willie Brown, est plus ancienne mais tout aussi belle. Sa partie nord est l’une des plus grandes installations lumineuses et artistiques au monde. Elle a été réalisée par le célèbre artiste new yorkais, Leo Villareal.

15. Hills Brothers Coffee Factory (2 Harrison St.)

Les frères Hills ont débarqué à San Francisco en 1873 et ont rapidement rejoint l’industrie du café, alors en plein essor. La découverte du conditionnement sous vide en 1900 leur a permis de devenir l’une des premières entreprises à expédier du café dans tout l’ouest du pays. Après le tremblement de terre de 1906, ils ont reconstruit leur usine sur l’Embarcadero. Les San-franciscains de souche citent souvent la douce odeur du café qui émanait alors de l’usine comme typique de la ville. Une statue de bronze de 2,75 mètres de haut se trouve à l’extérieur du bâtiment qui a fermé ses portes en 1990.

16. San Francisco Fireboat Station No. 35 : Le Guardian et le Phoenix (Pier 22)

Le Phoenix, héro du séisme de Loma Prieta, et le Guardian sont deux bateaux-pompes mythiques de la ville.

17. Cupid’s Span (intersection d’Embarcadero et de Folsom St.)

Mais qu’est-ce que cette sculpture géante en acier et en fibre de verre, représentant un arc et une flèche enterrés partiellement la pointe vers le bas peut bien faire à Rincon Park ? S’agit-il d’un monument-hommage au peuple amérindien des Ohlones ou à Œil-de-faucon de The Avengers ? Ni l’un ni l’autre. D’après les sculpteurs Claes Oldenburg et Coosje van Bruggen, Cupid’s Span, qui mesure 18,3 m de haut, est inspiré de la légende qui veut que San Francisco était le port d’attache du dieu grec de l’Amour, Éros.

19. Audiffred Building (1 Mission St.)

Pourquoi ce bâtiment en briques rouges ne ressemble-t-il à aucun autre bâtiment alentour ? Deux raisons : un immigrant français qui avait la nostalgie du pays s’est inspiré d’un bâtiment commercial parisien pour le bâtir en 1889 ; et tous les bâtiments voisins, à l'exception du Ferry Building, ont été détruits immédiatement après le séisme de 1906 afin d’enrayer la propagation de l’incendie qui ravageait la ville.

Comment Hippolyte d’Audiffret a-t-il sauvé son bâtiment ? En promettant à chaque pompier de la ville deux litres de whisky et un chariot de vin s’ils acceptaient d’épargner le bâtiment. Un siècle et de nombreux rebondissements plus tard, le bâtiment Audiffred est devenu le San Francisco Landmark No. 7. Il abrite aujourd’hui le restaurant gastronomique Boulevard, étoilé au guide Zagat.

20. Ferry Building (intersection de l’Embarcadero et de Market St.)

Ce bâtiment emblématique au pied de Market St. n’est pas qu’une gare maritime très affairée mais également une destination gastronomique à part entière. Le rez-de-chaussée de l’édifice a été transformé en marché couvert, où vous trouverez des produits locaux, du fromage et du vin. Un marché de producteurs s’y tient les mardi et samedi, occupant jusqu’au trottoir. Avec son ample choix de restauration, sa magnifique architecture et son offre de transports pour partir à la découverte de la baie de San Francisco, le Ferry Building est le point de départ et d’arrivée de nombreuses excursions.

En 2013, Kristine Poggioli et Carolyn Eidson ont pris de nouvelles habitudes, plus saines : elles allaient parcourir à pied la route historique de San Francisco, la 49 Mile Scenic Drive. Après avoir redécouvert chaque coin de leur ville, Kristine et Carolyn ont décidé d’écrire un recueil de leurs péripéties : Walking San Francisco’s 49 Mile Scenic Drive. Elles ont continué de partager leur amour de la ville en organisant des visites guidées le long de leurs parcours préférés, partageant leurs expériences avec des touristes du monde entier.

Trouver un hôtel

 

COMMENT LES VISITEURS VOIENT SF